Univers Fusalp

JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER

À CHACUN SON EVEREST !
Journée mondiale de lutte contre le cancer

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer, Fusalp se mobilise aux côtés de l’Association À chacun son Everest ! et s’engage à lui reverser 10% des ventes générées entre le vendredi 1er et le lundi 4 février 2019 sur fusalp.com*.

À Chacun son Everest ! est une association qui depuis 1994, accompagne les enfants et les femmes en rémission d’un cancer à « guérir mieux », grâce à l’ascension de « leur Everest », s’appuyant sur la force du parallèle symbolique entre la difficulté de l’ascension d’un sommet et celle du chemin vers la guérison.

Les séjours des femmes et des enfants malades sont entièrement pris en charge par l’association. L’association a besoin de notre soutien pour continuer à accompagner chaque année davantage de femmes et d’enfants vers « leur Everest ». Merci de votre soutien et engagement à nos côtés pour accompagner À CHACUN SON EVEREST !

Rencontre avec Christine Janin, fondatrice de la l’Association À Chacun son Everest !

Enfant, Christine Janin se rêve médecin humanitaire, pour voyager et « sauver le monde ». Médecin, elle le devient, mais ne pratiquera jamais en ville. Jeune diplômée, elle allie ses deux passions, la médecine et le sport, et part grimper le Gasherbrum II au Pakistan comme médecin d’expédition. Une révélation déterminante pour la suite.
Le 5 octobre 1990, à 33 ans, Christine entre dans la légende de l’alpinisme et devient la première Française au sommet de l’Everest. « Ce que j’ai vécu, je ne l’ai pas rêvé », dit-elle avec une simplicité désarmante, « les choses sont juste arrivées. J’ai suivi mon intuition, fait de belles rencontres, osé et tout s’est enchaîné. Je n’ai jamais rêvé d’aller à l’Everest, mais je suis une compétitrice dans l’âme. Quand je m’engage, je vais jusqu’au bout ! ».

Quinze années durant, Christine Janin enchaîne les expéditions et les exploits. Après avoir bouclé l’ascension des plus hauts sommets des 5 continents, le fameux Top 7, la jeune femme fait une rencontre déterminante. Hélène Voisin (Directrice de l’école de l’Hôpital Trousseau – Paris) lui propose de venir raconter ses voyages aux enfants hospitalisés. Une expérience bouleversante qui fait naître une idée folle : emmener ces enfants malades à la montagne.

Le projet s’affine, le parallèle entre les difficultés rencontrées pour conquérir un sommet et celles vécues pour vaincre la maladie et vivre son « après » deviennent une évidence. Sa rencontre avec le Professeur André Baruchel (Chef de service de pédiatrie hématologique à l’Hôpital Saint- Louis – Paris) est décisive.

En 1994, Christine fonde l’association À chacun son Everest ! avec pour mission d’accompagner un maximum d’enfants atteints de cancer ou de leucémie dans l’étape difficile de « l’après cancer ». Les aider à reprendre le cours de leur vie d’enfant donne enfin un sens aux interminables marches passées et futures. Sa traversée du pôle Nord en 1997, Christine l’a fait pour eux. Nouvel exploit : elle sera la première femme au monde à atteindre le pôle Nord à pied.

En 2001, À Chacun son Everest ! s’installe au pied du Mont-Blanc, dans la célèbre Maison Vallot entièrement rénovée et adaptée aux besoins des enfants (une salle d’escalade et un parcours aventure viennent au fil des années compléter l’installation).

Dix ans plus tard, l’association ouvre ses portes aux femmes. Une nouvelle étape avec des séjours adaptés, qui nécessitent la construction d’un espace zen dédié au yoga, à la sophrologie, à la méditation et aux massages. Comme l’explique Christine Janin, « ces femmes arrivent épuisées, dans un état de désespérance que je n’imaginais pas. Le cancer du sein est trop banalisé, comme s’il était un petit cancer, alors qu’il remet tout en question. L’objectif est de remettre le corps en mouvement, de les aider à se réconcilier avec leur féminité aussi », ajoute-t-elle. « Il est indispensable de retrouver ce fameux second souffle pour surmonter l’épreuve de la maladie, retrouver l’estime de soi et l’envie de vivre. Toutes ces femmes ont vécu plus qu’un Everest. Pour autant, rien n’est gagné une fois la maladie surmontée, une fois le sommet atteint. Notre but est de les soutenir dans la redescente, qu’elles se réapproprient leur corps, retrouvent le goût de vivre. L’Everest a changé ma vie. De la même manière le cancer change une vie. Mais on peut donner du sens à cette épreuve et la transformer. Moi les enfants m’ont sauvée ; sans eux, comme tant d’autres alpinistes, j’aurais sûrement fait le sommet de trop ».

Christine Janin est une femme de cœur au parcours extraordinaire, une personnalité vive et attachante, qui a le don de mettre en lumière la magie de la vie et notre capacité de résilience.

C’est l’œil pétillant d’enthousiasme qu’elle conclut notre rencontre d’une phrase qui résume cette femme hors-norme : « Ma vie est intense, pleine d’amour, parfois fatigante, mais quel bonheur de redonner l’ENVIE à ces femmes et à ces enfants ! »

*Fusalp reversera 10% du chiffre d’affaires H.T. généré entre le vendredi 1er février 2019 et le lundi 04 février 2019, minuit.